De Belleville à Notre-Dame-des-Landes—Actualité de la Commune de Paris de 1871

Vendredi 4 mars salle Blanqui 2 à Limoges

soirée organisée par le Cercle Gramsci

Non Camarades notre sacrifice n'était pas vain !...       De Belleville à Notre-Dame-des-Landes—Actualité de la Commune de Paris de 1871

Paradigme de la ville insurgée, la Commune de Paris de 1871 a toujours été un point de référence pour la gauche et l’extrême gauche. Ce qui est nouveau, c’est le contexte politique de l’après-1989 : l’effondrement du socialisme d’ état, effondrement qui a enterré avec lui tout un imaginaire politique. La Commune de Paris, qui se voyait entité autonome au sein d’une fédération internationale des peuples, se manifeste de nouveau comme alternative très claire au centralisme de l’état, ainsi que comme élément non intégré dans la fiction républicaine française. En plus, le retour après 2011 d’une stratégie politique de contestation par l’occupation fait entrer la Commune avec force dans la figurabilité du présent comme laboratoire d’invention politique, archive exploitable des idées et des pratiques.

Il ne s’agit pas de refaire un récit linéaire ou progressiste entre les Communards et les mouvements modernes et contemporains qui se voient dans son lignage comme le Larzac et Notre-Dame-des-Landes. Il s’agit de voir la Commune de Paris comme partie intégrante de son époque historique mais aussi d’une manière qui excède sa propre histoire et nous suggère non pas des leçons mais un avenir possible. A ce propos, la Commune de Paris peut se voir comme une anticipation en acte de toutes sortes de possibilités. Même les projets qu’elle ne pourrait pas mener en terme—comme la fédération ou l’auto-suffisance régionale durable, par exemple—projets qui ont dû rester au niveau d’une intention, un rêve, ont de nouveau une signification profonde au moment des luttes contemporaines.

66653
Kristin Ross est l’auteur de L’Imaginaire de la Commune (2015), Mai 68 et ses vies ultérieures (2005), Rouler plus vite, laver plus blanc (2006), et Rimbaud, la Commune de Paris et l’invention de l’histoire spatiale (2013).

Kristin Ross sera également présente sur le Plateau de Millevaches le samedi 5 mars à la librairie Le Passe-Temps d’Eymoutiers à 12h, pour l’apéro, et à Tarnac pour une rencontre-discussion à 19h00 au Magasin général.

Laisser un commentaire

Nom *
Adresse de contact *
Site web